• La recette de la réussite : Chapitre premier - La salade de pates

    Voici donc le premier chapitre, très court et qui ne sert réellement que d'introduction pour placer l'histoire dans son contexte... Cela dit, je pense que le second chapitre le compense assez en longueur ;)

    Bonne lecture !

     

    Chapitre premier

    La salade de pates

    -          Ouah ! Ça a l’air trop bon ! s’exclama Ornella.

    -          N’y pense même pas, répliqua Nora d’un ton catégorique.

    La dénommée Ornella soupira et se rassit, résignée.

    -          T’es vraiment pas partageuse, lança-t-elle en faisant mine de bouder.

    -          Je serai partageuse le jour où ce sera à double sens… répondit Nora sur le même ton. Je suis pas un placard gratuit.

    -          Mais c’est qu’elle est de mauvais poil aujourd’hui ! s’exclama Clément avec son sourire habituellement agaçant. Ne t’en fais pas Ornella… A tous les coups, ça doit être infecte et elle ne veut pas que tu saches qu’elle cuisine comme un pied !

    Nora lui décocha un coup de pied qui le dissuada de continuer son explication.

    -          Faites ce que vous voulez, j’en ai rien à faire, déclara-t-elle en se levant.

    Elle quitta la cour en laissant son bol de salade sur le banc à la place qu’elle occupait quelques secondes auparavant.

     

    Avec rage, elle claqua la porte de la cabine et la verrouilla. Elle ferma les yeux. C’était pathétique d’en être arrivée à devoir s’enfermer dans les toilettes pour pouvoir respirer un peu, pensait-elle. Pourtant, elle n’avait pas le choix. La semaine avait déjà mal commencé et, à son grand malheur, cette série de déceptions ne faisait que se poursuivre. Il lui restait encore une après-midi d’épreuves à passer et ce serait terminé. Pour autant, elle ne se sentait pas soulagée, au contraire. Tout (ou presque) était allé de travers depuis quelques mois. Elle suivait moins en cours, avait du mal à revoir toutes ses prises de notes, avait perdu goût à ses études… Et la série noire s’étendait à la maison ; sa sœur, soucieuse d’avoir son bac, avait désormais séparé son temps entre ses études et ses amies et son frère aîné les avait quittés en début d’année pour son premier appartement. Elle-même rentrait le soir et s’enfermait dans sa chambre pour travailler, si bien qu’elle ne voyait sa mère et sa sœur que pendant le dîner.

    Elle se laissa glisser jusqu’au sol et repensa à tout ce qui s’était produit depuis quelques jours. Elle avait stressé avant la venue de ces examens, mais ce n’était rien comparé à ce qu’elle avait ressenti pendant la première épreuve… Et celles qui avaient suivies. En effet, il lui était devenu difficile de réviser des matières qui ne la captivaient plus pendant des heures et elle n’aimait plus assez ce qu’elle étudiait pour intégrer le monceau d’informations qu’il fallait pour ses examens. Et cela s’en ressentirait certainement sur ses résultats…

    Elle soupira et sentit des larmes commencer à couler sur ses joues pour atterrir sur ses genoux. Elle en avait réellement assez et attendait avec impatience la fin de la journée, fin de la semaine ; la fin de ces fichues épreuves.

    Elle entendit la voix d’Ornella de l’autre côté de la porte.

    -          Eh, Nora, ça va ?

    Elle ne voulut pas répondre ; il fallait qu’elle se calme avant.

    -          Nora, ça ne va pas ? reprit Ornella.

    Elle souhaitait juste être tranquille et, même dans un endroit aussi intime, on ne lui accordait pas ce droit. Elle essuya son visage d'un revers de la main, se leva et ouvrit la porte de sa cabine. Ornella se tenait devant la porte d’une autre cabine à laquelle elle était en train de toquer frénétiquement. Elle se retourna en sursautant.

    -          Eh ! s’écria-t-elle d’un air de reproche. J’étais persuadée que tu étais ici…

    -          C’est pas ma faute ! répliqua Nora en puisant dans toutes les forces qui lui restaient pour imiter un sourire naturel.

    Sans plus attendre, elles quittèrent les toilettes avant que la fille à qui s’était adressée Ornella pendant tout ce temps ne sorte. A l’extérieur, elle réalisa que tous les autres l’attendaient.

    -          Eh, Nora, lança Clément d’un air gêné, c’était une blague tu sais…

    Elle le fixa quelques instants puis répondit :

    -          Je m’en doutais… Mais je suis fatiguée, c’est tout, ajouta-t-elle pour se justifier.

    Il sourit.

    -          En tout cas, c’est vrai que c’était très bon !

    Le sourire de la jeune fille se décomposa.

    -          Tu as goûté !? s’exclama-t-elle au bout de quelques secondes.

    La pause midi reprit ainsi dans l’hilarité générale, permettant à la jeune fille d’oublier momentanément ce qui la tracassait depuis plus d’un mois déjà. Cependant, elle fut bien vite écourtée par l’arrivée du second examen de la journée qui clôturait cette période si stressante.

    -          Allez, c’est parti pour la dernière, lança Andréa une fois devant la salle.

    Nora inspira profondément et entra dans la salle sans grande conviction. « Vivement ce soir », pensa-t-elle. A moins qu’elle ne l’ait dit à haute voix ?

     

     


  • Commentaires

    1
    Nana
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 23:58
    Han le punch XD J'adore !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :